Nos ambitions

Mieux comprendre le fonctionnement et l’évolution des écosystèmes d'altitude, entre autre face au changement climatique, constitue le cœur de la recherche scientifique au CREA Mont-Blanc. Grâce à son statut hybride, le CREA Mont-Blanc allie équipements automatisés de pointe, études de terrain et partage participatif des connaissances - avec toute la rigueur d'un laboratoire académique.

 

Massif du Mont-Blanc à l'automne © CREA Mont-Blanc

 

 

Les écosystèmes d’altitude, univers méconnu

Vivre en montagne est un challenge quotidien. Les espèces animales et végétales installées en altitude doivent s’accommoder de la forte saisonnalité de ces milieux : les hivers rudes et enneigés laissent peu de temps pour la croissance et la reproduction. Les conditions climatiques changent très rapidement avec l’altitude et l’effet de versant, ce qui demande une grande plasticité aux espèces pour survivre et ne pas être cantonnées à un espace géographique trop restreint.

Comme pour la biodiversité en général, beaucoup de zones d'ombre persistent dans la compréhension des milieux d'altitude et de leur fonctionnement. Cette compréhension est pourtant indispensable pour anticiper l’impact des changements environnementaux en cours sur les écosystèmes et sur les services qu’ils rendent à nos sociétés : approvisionnement en eau, loisirs, protection contre les risques naturels, diversité biologique spécifique, etc.

Afin de pallier le manque de données, d'analyses et de résultats sur le fonctionnement global de la montagne, les chercheurs du CREA Mont-Blanc focalisent leur attention sur le monde végétal et animal des hautes altitudes.

La démarche de recherche du CREA Mont-Blanc concerne à la fois le monitoring de long-terme de certains paramètres indispensables au suivi de l’évolution des écosystèmes et l’étude de questions spécifiques à certaines espèces et populations pour mieux comprendre leurs fonctionnement et adaptation. Loin des conditions de laboratoire, c’est directement dans son milieu naturel que le CREA Mont-Blanc étudie le monde animal et végétal.

 

 

 

Le changement climatique, un enjeu de taille

Les écosystèmes d’altitude sont en perpétuelle évolution. Les pressions « anthropiques » (dont l’Homme est à l’origine), que ce soit l’aménagement de l’espace ou le changement climatique présentent cependant des enjeux d’adaptation nouveaux et majeurs sur des espèces extrêmement spécialisées et adaptées à des conditions climatiques spécifiques.

Comment les espèces s’adaptent aux changements de température ou d’enneigement ? Quel est l’impact à l’échelle des écosystèmes ? Comment la biodiversité alpine va-t-elle évoluer ? Voilà quelques unes des questions auxquelles le CREA Mont-Blanc souhaite apporter des éléments de réponses.

Pour cela, l’étude de nombreux paramètres est effectuée sur le long terme : rythme saisonnier des espèces (phénologie), distribution géographique en fonction de l’altitude, dynamique des populations d’altitude (croissance, reproduction, survie,…) et meilleure connaissance de certaines espèces (comportement…).

Le changement climatique est l’occasion de regarder avec un intérêt nouveau ces milieux méconnus. Et cette recherche fondamentale est aujourd’hui nécessaire pour construire nos propres stratégies, sociétés humaines de montagne, d’adaptation au changement climatique.

Retrouvez nos programmes de recherche

 

 

 

Une démarche de recherche rigoureuse, ouverte et participative

L’approche scientifique du CREA Mont-Blanc est celle d’un laboratoire académique d’excellence selon les standards internationaux de la recherche où les méthodes et résultats sont revus par les pairs avant présentation en colloques et publications scientifiques.

La collaboration est une pratique habituelle chez les chercheurs et elle l’est d’autant plus au sein d’une équipe pluridisciplinaire comme celle du CREA Mont-Blanc. Les partenaires scientifiques du CREA Mont-Blanc sont autant des chercheurs ou équipes de recherche de renommée internationale (CNRS français, universités suisses et équipes italiennes) que des gestionnaires d’espaces protégés qui apportent une dimension de recherche appliquée.

La spécificité du CREA Mont-Blanc en matière de recherche est son ouverture à la société à travers non seulement une politique d’open-data (données accessibles à tous) et une stratégie de diffusion des résultats mais surtout par l’implication des citoyens dans la recherche, à travers la science participative dont le CREA Mont-Blanc est pionnier en France.

En savoir plus, consultez notre Stratégie de recherche, les pages Nos publications et Nos collaborations scientifiques