Nos programmes participatifs

 
Le CREA Mont-Blanc a fait des sciences participatives son coeur de métier. À travers ses deux grands programmes à l'échelle du massif du Mont-Blanc (Altas du Mont-Blanc) et à l'échelle de tous les massifs montagneux français et transfrontaliers (Phénoclim), le CREA Mont-Blanc fédère une communauté de près de 5000 observateurs qui font avancer la recherche en écologie de montagne.

 

Suivi des stades de développement des têtards de grenouille rousse à Loriaz par les volontaires de l'été 2016 © CREA Mont-Blanc

 

 

J'observe mon environnement sur le long terme

Programme d'observation participatif de la faune et de la flore de montagne, Phénoclim vise à comprendre l'impact des changements climatiques sur la phénologie, les rythmes saisonniers, de certaines espèces de plantes et d’animaux.

Depuis 2004, plus de 30 000 données d’observations ont été récoltées par près de 5000 personnes. Les bénévoles observent leur environnement proche au printemps et parfois à l’automne et rendent compte de leurs observations hebdomadaires aux chercheurs. Les données sont analysées et mises en ligne de façon claire et accessible à tous gratuitement.

Si vous habitez dans un massif montagneux français ou transfrontalier (au-dessus de 200m d’altitude), rejoignez la communauté Phénoclim pour contribuer à maintenir et à développer la collecte de données naturalistes indispensables à la recherche scientifique.

Phenoclim.org

 

 

De nombreuses études sont menées en écologie, climatologie et glaciologie au Mont-Blanc. Certaines d’entre-elles, en cours au CREA Mont-Blanc, sont ouvertes à la participation de tous les citoyens. En collaboration avec les chercheurs, ils contribuent à récolter les données naturalistes nécessaires à une meilleure compréhension de l’évolution du massif.

Ponctuellement en randonnée : j’observe la faune et la flore

Si vous habitez ou parcourez ponctuellement le massif du Mont-Blanc, vous pouvez contribuer au module d'observations participatives locales Espèces en live et signaler la présence d’espèces locales plus ou moins rares, mammifères, oiseaux, amphibiens, reptiles ou plantes alpines.

Sur plusieurs jours, je deviens écovolontaire

Le temps d’une semaine ou un week-end à Chamonix, les écovolontaires soutiennent la recherche scientifique en partant en expédition sur les terrains d’étude du CREA Mont-Blanc aux côtés des chercheurs.

Pour en savoir plus, découvrez les Séjours Sciences sur la page Volontariat.

atlasmontblanc.org